Bibliothèque d'une accro aux livres


Colombiana

 

 

Aujourd'hui, pas de critiques de livres mais un avis sur un film que j'ai vu ce week-end. D'ailleurs, en parlant de livres, ne m'en voulez pas si les critiques se font un peu attendre, je suis en job d'été depuis une semaine et j'ai énormément de travail... donc je rentre bien crevée chez moi...

 

Bref, revenons à Colombiana. Il s'agit de la nouvelle production de Luc Besson, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il s'inscrit dans la lignée de ses précédentes productions telles que Léon ou Nikita....

 

Que se passe-t-il? Cataleya assiste au meutre de ses parents qui avaient décidé de quitter la mafia. Elle parvient à s'échapper et par un magnifique tour de force, elle réussit à retrouver son oncle installé aux Etats-unis. 15 ans plus tard, Cataleya devient tueuse à gages et decide de venger la mort de ses parents.

 

Le scénario, bien que simple, fonctionne très bien. Les scènes d'action et de "romantisme" (je n'en dirais pas plus sur ce point) s'enchainent avec efficacité et pas une seule fois on ne s'ennuit. Zoé Saldana est parfaite dans son role de tueuse à gages au passé torturé qui  enchaine les missions avec froideur mais qui, sous la surface, souffre affreusement.  Mention spéciale pour Amandla Stenberg, la jeune actrice qui joue le role de Cataleya petite. Elle est proprement impressionante.

 

En résumé, Colombiana est un bon film d'action digne des meilleurs Besson. A voir!


01/08/2011
0 Poster un commentaire

Là où j'irai, Gayle forman

 

Adam est une rock star adulée dont la réputation sulfureuse attire les paparazzi. Un jour de dérive à New York, il tombe en arrêt devant des yeux noirs sur une affiche. Les yeux de Mia, son ancienne petite amie. Devenue une violoncelliste virtuose, la jeune fille donne ce soir un concert au Carnegie Hall.

Trois ans plus tôt, Mia est partie sans un au revoir, sans une explication. Leurs retrouvailles sont un choc : les souvenirs bons et mauvais resurgissent, les sentiments encore à vif les submergent, leur amour qu'ils pensaient indestructible se heurte à la réalité de leurs vies.

Peut-on revivre une passion, malgré les cicatrices du passé ? La musique emporte Mia et Adam dans un tourbillon d'émotions. Est-ce suffisant pour les réunir de nouveau ?

Là où j'irai nous entraîne dans une belle histoire d'amour et une course-poursuite poétique au sein d'un New York méconnu.

 

 

 

Ma note: 9/10

 

Apres plus de 3 longues semaines d'absence, me revoilà de retour... et je ne vous cache pas que j'y serais bien restée!

 

Pour feter mon retour (meme s'il n'y a absolument rien à feter), je vous livre mon avis sur Là où j'irai, suite de l'excellentiscime Si je reste de Gayle Forman.

 

Dans Si je reste, il était question de Mia, de son choix à faire entre la vie et la mort... Cette fois, on se place du point de vue d'Adam, âme en peine complètement dévastée par le départ de l'amour de sa vie. Comme pour le premier tome, l'histoire se déroule le temps d'une soirée, mais une soirée qui va bouleverser la vie d'Adam.

 

Petite mise au point. Une fois remise de son dramatique accident, Mia part étudier à la très réputée école Julliard. Mais Mia fait bien plus que quitter sa ville natale. Elle quitte aussi Adam, sans un mot, ni une explication. Démarre alors une longue traversée du désert, un plongeon sans fin dans un gouffre pour Adam. Grace aux flashs backs qui entrecoupe le récit, on ressent la détresse de ce personnage, ses efforts vains pour essayer d'oublier la seule qui compte pour lui, et surtout, les innombrables questions qui hantent sa tête et l'empeche d'avancer. C'est grace à une rencontre inattendue, celle de Mia, qu'Adam va pouvoir doucement sortir la tête de l'eau.

 

Encore une fois, Gayle Forman nous livre un récit magnifique, poignant où les émotions tel que le chagrin, la colère, la détresse ont toutes leur place. Bien que Si je reste soit le récit le plus émouvant et le plus poignant des deux, à sa manière, Là où j'irai nous livre une ribanbelle d'émotions qui nous font chavirer.  


25/07/2011
1 Poster un commentaire

L'accro part en vacances

 

 

Qui dit été, dit vacances, alors comme la plupart des gens, je pars! Et pas n'importe où puisque je m'envole pour Chypre dans quelques jours avec mon chéri... Elle est pas belle la vie?

Mais Chypre n'étant pas ma seule semaine de vacances loin de chez moi, je mets le blog en pause jusqu'au 17 juillet, date de mon retour. 

 

J'espere que vous passerez d'aussi bonnes vacances que les miennes (en tout cas je souhaite qu'elles soient bonnes) et que vous reviendrez pleins d'excellents souvenirs dans la tête...

 

Bonnes vacances à tous!


02/07/2011
1 Poster un commentaire

Anita Blake tome 8: lune bleue

 

Richard, mon ex-fiancé et chef de la meute de loups-garous locale, était en train d'étudier les trolls dans le Tennessee quand il s'est fait arrêter pour tentative de viol. D'accord, nous ne sommes pas en très bons termes depuis que je l'ai plaqué pour Jean-Claude, le vampire qui me courait après depuis une éternité. Mais tout de même, je connais bien Richard. Je sais qu'il ne ferait jamais une chose pareille. Je flaire comme une machination, et déjouer les machinations, c'est mon passe-temps favori quand je ne suis pas en train de relever les morts. Donc, cap sur le Tennessee pour aller délivrer Richard. Le seul problème, c'est que je ne sais pas comment Jean-Claude va réagir. Enfin, quand je dis le seul problème... Je suis sûre que ça ne le restera pas longtemps.

 

 

Ma note: 7/10

 

On croyait qu'Anita avait enfin fait son choix entre Richard le loup-garou et Jean-Claude le maitre-vampire... mais c'était sans compter sur l'imagination de l'auteur. Je dois avouer que l'incapacité d'Anita de choisir entre les deux hommes commencent à me taper sur le système. Outre le fait que dans ce tome, notre chasseuse de vampire doit, comme à son habitude, déjouer les plans des méchants, sa vie amoureuse chaotique prend de plus en plus de place... et c'est bien dommage. Je regrette les premiers tomes où tout ce bazar n'avait pas sa place, et où l'auteur se concentrait uniquement sur le boulot d'Anita et sa découverte de l'étendue de ses pouvoirs.

 

Le point positif dans ce tome est que l'on en apprend plus sur la famille de Richard. Jusq'à présent, on ne savait que peu de choses sur lui, et c'est avec plaisir que l'on découvre sa vie privée. Autre point interessant, le fait qu'Anita doive assumer son rôle de Nimir-ra aupres des léopards-garous. On la suit dans son combat pour etre à la hauteur et faire le maximum pour aider ses "orphelins".

 

Dans ce tome, Anita va faire une rencontre qui va lui permettre d'en savoir plus sur ces pouvoirs et d'apprendre à les maitriser du mieux possible, surtout depuis que ceux-ci se sont accrus du fait du triumvat qu'elle forme avec Jean-Claude et Richard. D'ailleurs, en parlant de lui, Jean-claude n'est que peu ou pas présent de tout le tome.

 

Quand à l'intrigue, c'es toujours un peu la même chose. Anita mène son enquête, le méchant fait son apparition, les menaces se multiplient et ça finit en affrontement général. Bref, on aurait aimé un peu plus d'originalité, où tout du moins, que l'intrigue mèle moins la vie amoureuse d'Anita.

 

Bref, une certaine lassitude commence à se ressentir et on espère que l'auteur reviendra à son style du début, où tout était beaucoup plus simple.


29/06/2011
0 Poster un commentaire

pouvoirs obscurs t3: la révélation

 

 

Les quatre adolescents en fuite ont enfin trouvé un refuge provisoire, mais peuvent-ils vraiment faire confiance à ceux qui disent vouloir les aider? Après tant d'épreuves et de trahisions, Chloé doit faire face à ses responsabilités et apprendre à maitriser ses pouvoirs... et ses émotions.

Son coeur de nécromancienne balance entre magie et loup-garou, mais ce n'est pas le moment de se laisser distraire: la survie passe avant tout. Cette fuite effrénée cessera-t-elle un jour?

 

Ma note: 8/10

 

"La révélation" est le dernier tome de cette série, courte, mais néanmoins haltante. Comme pour le précédent tome, l'action reprend exactement là où elle s'était arrêtée. Nos quatres amis sont en fuite et ont trouvé refuge chez un des amis du père de Derek et Simon, ami qui tente de résister au groupe Edison avec l'aide d'autres surnaturels. Mais la tache et loin d'être facile, et Chloé et ses amis vont vite se rendre compte que les apparences sont parfois trompeuses.

 

Dans ce dernier tome, on peut constater une nette évolution des personnages. Tout au long de cette série, et au fil des épreuves qu'ils ont eu à subir, Chloé, Derek, Simon et Tori ont de s'adapter, évoluer, changer. Chloé est devenue beaucoup plus sur d'elle, et ne begaie plus. Elle sait ce qu'elle veut et fait face à sa nature de nécromancienne. Derek s'adoucie, et cesse (un peu) de se conduire en superprotecteur. Simon fait un peu moins le gamin et Tori devient sympathique. Comme pour le 1er et 2e tome, "La révélation" se concentre essentiellement sur les personnages de Chloé et Derek. Bien qu'au début ils se détestaient, leur relation, comme leur caractère, a évolué. On apprécie leur petites querelles et leur petit jeu de qui aura raison et cédera le premier. Ces avec regret qu'on les quitte.

 

Quand à l'intrigue, on en apprend plus ou moins plus sur le groupe Edison, mais nombre de questions reste sans réponses. Pour les avoir, il faudra surement lire le spin-off de la série dont le premier tome "the gathering" est sorti en avril dernier. L'action se concentre essentiellement sur la maitrise des pouvoirs de Chloé, le fameux group de résistants pas si résistants que cela et la libération de la tante de Chloé. les pages défilent à toute vitesse et on regrette que l'auteur n'ait pas répondu à toutes nos questions et qu'il faille attendre la sortie Fr (si sortie il y a) du spin-off.

 

Bref, une série qui se sera révélée intriguante et originale.


24/06/2011
0 Poster un commentaire

Immortels T1

 

La nuit dernière, tout mon univers s'est écroulé. Et j'ai du mettre les voiles. DISPARAITRE. Incy est allé trop loin. Lui, mon meilleur ami, celui avec qui j'ai fait les quatre cents coups.
D'habitude je ne donne pas dans le sentiment. mais cette fois, c'est différent.
Il n'avait pas le droit d'agresser ce type sans raison. Et surtout, il n'aurait dû voir cette MARQUE dans mon cou, que je cache depuis des siècles. parce que j'ai oublié de vous dire: J'AI 459 ANS.
Voilà comment je me retrouve à River's Edge. Vous m'imaginez, moi, dans un centre de redressement pour les immortels qui veulent filer droit? Passer mes journées à avoir des pensées positives et une alimentation équilibrée...très peu pour moi.
Pourtant, JE DOIS RESTER. Je le sens. Ce type, Reyn, je l'ai déjà CROISE QUELQUE PART, j'en suis sûre. MAIS OU? ET QUAND?

 

 

Ma note: 8.5/10

 

Ce premier tome de la nouvelle trilogie black moon est une très bonne surprise. Pourquoi? Parce qu'elle se détache de toutes les séries du moment par son originalité, et cela, sur bon nombre de points.

 

Parlons d'abord de notre héroine. Nasty est une immortelle de 459 ans qui passe ses jours et ses nuits à faire la fête, boire sans modération, voyager quand bon lui semble et dépenser sans compter. Elle a un caractère bien trempé, est impulsive et ne se fait pas prier pour dire ce qu'elle pense. Pourtant, sous cette carapace bien épaisse se cache une jeune femme au passé douloureux.

 

Mais pour Nasty, tout va basculer un soir. Dès lors, elle va trouver refuge dans une maison où d'autres immortels, déboussolés et perdus comme elle, réapprennent à vivre. Dés lors, on va suivre Nasty dans sa "réhabilitation". Au fil des pages, l'auteur nous fait découvrir notre héroine, nous montre ses peurs, ses peines et ses joies en alternant tour à tour passé et présent. Et bien sur, au fur et à mesure de ses flashs backs, des révélations vont apparaitre au grand jour.

 

Je ne pense pas que j'aurais débuté cette série si ma soeur ne m'avait pas offert ce premier tome. Cela aurait été vraiment dommage. Bien que l'intrigue soit prévisible, l'histoire est des plus agréable à lire. On passe du présent au passé avec aisance, sans jamais se perdre dans les méandres des pensées de Nasty. L'héroine est atypique mais on l'apprécie d'emblée.

Bref, à lire!


16/06/2011
1 Poster un commentaire

octobre

19 octobre

 

 

(source: page facebook de Black moon)


11/06/2011
1 Poster un commentaire

septembre

9 septembre

Tome 5: Lien de l'esprit

C’est l’heure de la remise des diplômes à la Vampire Academy et une nouvelle vie attend Rose et Lissa. Pourtant...


Pourtant, Rose ne parvient pas à oublier l’homme qu’elle aime. Elle aurait dû trouver la force de tuer le monstre qu’il est devenu avant qu’il boive son sang. La prochaine fois, il ne lui laissera pas le choix : il fera d’elle sa compagne d’immortalité, qu’elle le veuille ou non.


Rose rentre de Sibérie l’amertume au coeur.


Mais comment trouver le courage de tuer celui qu’on aime


(le monde de francesca)

 

 


11/06/2011
0 Poster un commentaire